5 astuces pour améliorer vos fuites urinaires



Les fuites urinaires sont un problème fréquent chez la femme. En effet, une femme sur quatre en aurait et passé l'âge de 60 ans cette statistique grimperait à pratiquement une femme sur deux. Par contre, ce n'est pas parce que c'est commun que c'est normal. Les pertes urinaires signifient souvent une faiblesse musculaire au niveau du périnée, aussi appelé le plancher pelvien. Ce dernier est constitué des muscles et des ligaments qui recouvrent le fond du bassin. L'origine du plancher pelvien se situe principalement au pubis, il entoure le vagin et l'anus et va s'attacher au coccyx. Son rôle est de soutenir les organes, comme la vessie, l'utérus et le rectum, et de maintenir la continence. Voici donc quelques pistes pour vous aider à régler vos fuites urinaires:


1. Hydratez-vous

Les personnes qui ont des fuites urinaires ont tendances à moins consommer de liquide, ce qui n'est pas idéal. Pour vous donner un repère, un adulte devrait consommer environ 1,5 litre d'eau par jour. Il existe même certains aliments ou boissons qui peuvent empirer les fuites qui accompagnent les envies urgentes, comme par exemple le café, l'alcool, le jus d'orange, les boissons gazeuses et les mets épicés. Il est donc important de prioriser l'eau comme source d'hydratation tout au long de la journée. De plus, la déshydratation peut entraîner ou aggraver la constipation, ce qui nous amène au prochain point.


2. Apprenez à gérer votre constipation

La constipation chronique a tendance à affaiblir le plancher pelvien étant donné la poussée nécessaire pour aller à la selle. De plus, un rectum rempli peut venir faire une pression sur la vessie et empirer les fuites urinaires. Chaque personne est différente quant à ce qu'elle a besoin pour un bon rythme intestinal. L'équilibre réside souvent entre la consommation d'eau, de fibres et d'activité physique. Observez vos lacunes et adaptez-vous en conséquence. Pour l'augmentation des fibres, si vous voulez limiter les inconforts possibles(c'est-à-dire les ballonnements), il est plus sage de les augmenter progressivement.


3. Verrouillez!

Le verrouillage du plancher pelvien consiste à contracter de façon maximale ce dernier lors d'une augmentation de pression dans l'abdomen. Nous devrions tous faire cette contraction lorsque nous éternuons. C'est pourquoi, il est bon de la faire volontairement 1 seconde avant d'éternuer en pensant à "retenir une envie d'uriner ou un gaz" et de la garder 1 seconde après. Attention de ne pas serrer les fesses ou les cuisses à la place. Autrement dit, lorsque vous éternuez, toussez, vous mouchez, forcez ou riez, pensez à contracter le plancher pelvien afin de refermer d'avantage l'urètre(le canal par lequel l'urine sort) et de soutenir la vessie.


4. Perdez du poids si vous avez un surplus

C'est plus facile à dire qu'à faire, mais les études sur le sujet affirment qu'une perte de poids de seulement 5% de votre poids corporel total est suffisant pour diminuer les symptômes de fuite urinaire. Évidemment, ce conseil s'applique seulement si vous avez un surplus de poids, ce qui n'est pas le cas de toutes les personnes ayant des fuites urinaires.


5. Consultez

Même si c'est plate à lire, il s'agit du meilleur conseil de l'article. Les fuites urinaires signifient qu'il y a une dysfonction musculaire au niveau du plancher pelvien ou des habitudes de vie à modifier. Si vous ne parvenez pas à régler vos fuites urinaires seul, allez chercher de l'aide. Il n'est jamais trop tard pour que ça s'améliore.


En conclusion, les fuites urinaires sont causées par plusieurs facteurs. La rééducation périnéale est une intervention très sécuritaire pour laquelle de nombreuse études démontrent l'efficacité envers les fuites urinaires. Il est donc important d'en parler à votre médecin ou un physiothérapeute en rééducation périnéale pour savoir ce qui peut aider précisément dans votre cas. Il est aussi bon de savoir que si vous ne faites rien pour régler vos fuites, elles auront tendances à empirer ou à entraîner d'autres problèmes.


Références

- Fondation d'aide aux personnes incontinentes (Canada)

- Dumoulin C, Hay-Smith J. Pelvic floor muscle training versus no treatment, or inactive control treatments, for urinary incontinence in women. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010. 


1730, rue Saint Maurice

Trois-Rivières (Cap-de-la-Madeleine)

G8V 2M8

819.266.6369

© Physio3R 2019 - Tous droits réservés par L'Agence FLAM&CO